Le PIF /PGAPF se lance dans la valorisation des Acacias dans le Kongo Central à Muanda.


Le Programme d’Investissement pour la Forêt de la RDC (PIF-RDC), a lancé ce 02 avril 2019 l’activité de valorisation d’un boisement des acacias au village Nsiamfumu,  dans le Secteur de la Mer, territoire de Muanda.

L’activité consiste à l’accompagnement du concessionnaire Philippe MBONGO KOBE dans la mise en valeur de son boisement d’une dizaine d’hectares d’acacias arrivé à la maturité et à sa  régénération.  

Selon le Coordonnateur du PIF, Monsieur Clément Vangu, « le but poursuivi par le PIF-RDC à travers cette activité  est de démontrer la viabilité socio-économique de l’exploitation de l’acacia en vue de pérenniser les acquis du Projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers (PGAPF) appuyé par la Banque Mondiale. Le PIF/PGAPF vise à Mettre en place un modèle de gestion intégrée afin d’associer les communautés locales riveraines et les charbonniers dans la valorisation des plantations agroforestières à base d’Acacia».

Notons par ailleurs que cette activité placée sous la supervision du CCPN, l’Agence Locale d’Exécution du PIF/PGAPF à Muanda, rentre dans le cadre de la Composante 3 du PGAPF qui vise la promotion des systèmes agroforestiers de petite échelle permettant de réduire les émissions liées à l’utilisation des terres.

Un consultant, Monsieur Serge MAKELELA, a été recruté par le PIF pour accompagner l’activité de valorisation, lancée en présence de l’Administrateur de Territoire de Muanda Monsieur Roger MBALA KUPA qui a félicité l’initiative du PIF.

L’activité d’accompagnement du concessionnaire Philippe MBONGO KOBE dans la mise en valeur de son boisement, se déploie sur deux phases à savoir , la phase de préparation qui comprend :

  • L’élaboration d’un plan de renforcement des capacités des acteurs retenus dans le modèle de gestion (charbonniers, exploitants agricoles communautaires...) ;
  • La préparation d’un protocole d’accord ;
  • L’élaboration d’un modèle de plan d’affaires adaptable au contexte d’intervention du Territoire de Muanda.

et la phase de mise en œuvre, en lien avec le plan de renforcement des capacités  qui comprend :

  • Le lotissement des parcelles à carboniser et attribution après-vente : entre autres comme sous activités, le consultant accompagne les charbonniers dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur plan d’affaires et les forme sur les étapes de la carbonisation traditionnelle améliorée (de la coupe jusqu’à la construction des meules).
  • La gestion des parcelles après carbonisation : le consultant accompagne le concessionnaire et les autres parties prenantes dans la gestion responsable du boisement afin de le pérenniser après la coupe et de démontrer ainsi la durabilité du modèle d’exploitation.
  • La participation des communautés et la pérennisation du projet. Le consultant avec l’appui du CCPN s’assure de la participation active et structurée des communautés au projet. Des actions de structuration du milieu (création ou redynamisation des Comités Locaux de Développement) sont entreprises le cas échéant.

Dans le cadre de l’accompagnement, le Consultant apporte une attention particulière à l’appropriation du projet par les parties prenantes afin que celles-ci soient à même de le poursuivre et de le dupliquer une fois les appuis terminés.

 

Jolly Sassa Kiuka Mayika
Expert en Communication/PIF-RDC

 

A lire aussi  sur :

 

http://www.environews-rdc.org/2019/04/18/forets-le-pif-pgapf-se-lance-dans-la-valorisation-des-acacia-a-muanda/

https://acpcongo.com/le-programme-dinvestissement-pour-la-foret-de-la-rdc-valorise-le-boisement-des-acacias-a-muanda-dans-le-kongo-central/