Composante 2 : Facilitation des activités du secteur privé permettant de réduire les émissions liées au bois-énergie.

 
Composante 2

Cette composante se concentre sur le secteur privé et la réduction des émissions liées à la consommation non durable du bois-énergie.

Composante 2 a

Il s’agit dans la plupart des cas d’une reproduction des modèles pilotes de Mampu, Ibi Bateke et Projet Makala, mais aussi de modèles innovants associant divers modes de régénération.

L’appui sert donc à promouvoir la reforestation avec les essences pour la production de bois de feu, de charbon de bois et des poteaux, ou simplement promouvoir l’agroforesterie en tant qu’activité alternative économique viable.

Il s’exécute par des appels à propositions, avec un Comité de sélection mis en place.

Composante 2 b

Le PIF appui la firme Biso Na Bino pour  la production, la vulgarisation et la commercialisation des foyers améliorés

Le PIF a recruté la firme BERD  en qualité d'assistant technique pour la mise en oeuvre des activités de la Composante 2b. 

Il s'agit notamment :

D'améliorer la performance des foyers disponibles en RDC en développant un système d'assurance qualité et de soutien technique: 

Dans ce cadre l'UC- PIF à travers BERD  va entre autres évaluer les besoins en renforcement des capacités du CERERK/ISTA afin de lui permettre de jouer son rôle de contrôle qualité. Le plan de renforcement de la qualité inclura les caractéristiques d'appareils de test qui devront être acquis ainsi que les besoins en formation.

D'améliorer la distribution,l'assemblage et la production des foyers améliorés : 

BERD va développer un fonds de soutien au secteur privé sur base de consultation avec les principales parties prenantes (producteurs, distributeurs, détaillant, échantillon d'utilisateurs potentiels ou actuels, l'UC-PIF et la Banque Mondiale )et assister l'UC-PIF dans la présélection de producteurs/importateurs/distributeurs qui pourraient bénéficier du fonds.

Concernant l'alliance : BERD va assister l'alliance et  l'Office Congolais de Normalisation afin qu'ils définissent et mettent en oeuvre : des mesures pour protéger les droits de propriété intellectuelle et de modèles ainsi qu'une stratégie de plaidoyer et d'engagement avec les autorités provinciales et nationales pour une vulgarisation à grande échelle des foyers améliorés.