PIF/PGAPF: Lancement du Projet Intégré REDD+/ Maï-Ndombe et 3ième Réunion du Comité de Pilotage de Maï-Ndombe à Inongo


La délégation du PIF conduite par le Coordonnateur National , Clément Vangu était à Inongo, Chef-lieu de la province du Mai-Ndombe pour le lancement du Projet Intégré REDD+ Maï –Ndombe et la tenue de la 3 ième réunion du Comité Provincial de Pilotage Mixte du Piredd/Mai-Ndombe 1 & Mai-Ndombe 2 du Projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers «PGAPF» et du Programme de Réduction d’Emissions du Mai-Ndombe «PRE» le 12 et 13 juillet 2018.

Deux jours d’intenses travaux et de contact avec les parties prenantes sous la conduite du Gouverneur de la Province de Mai –Ndombe Gentiny Ngobila.

Officiellement lancé le 12 juillet 2018 à Inongo,le PIREDD MAÏ- NDOMBE a été présenté par le chef de projet Philippe Mortier, soutenu par la forte délégation du consortium FRMi/WWC qui met en œuvre ce grand projet de 30 millions de dollars américains pour 5 ans (2018-2022) dont la première phase de 18.2 millions pour la période de 2018 à 2020 sur fonds CAFI (Initiative pour la Forêt de l’Afrique Centrale) à travers le Fond National REDD (FONAREDD) . C’était aussi l’occasion pour le Secrétaire Exécutif Adjoint de FONAREDD Victor Kabengele de présenter la FONAREDD et d’apporter des éclaircissements sur les fonds alloués au PIF pour la mise en œuvre du PIREDD Maï –Ndombe qui fait partie du Plan d’Investissement de la REDD+ de la RDC.

Ledit Projet est mis en œuvre avec l'appui de la Banque Mondiale, agissant comme Agence de mise en oeuvre du CAFI et constitue un financement additionnel des activités du Projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers (PGAPF) pour étendre les activités du Piredd/Plateaux dans les 4 territoires de l’Ex-District de Maï –Ndombe (Inongo, Kutu, Kiri, Oshwe).Il est géré par le Ministère de l’Environnement et Développement Durable à travers l’Unityéde Coordination du Programme d’Investissement pour la Forêt de la RDC (PIF/RDC).

Le résultat visé est la réduction d’émissions enregistrées à payer par le Fonds Carbone de la Banque Mondiale à travers un programme de Réduction d’Emissions donnant lieu à un contrat de vente/achat des réductions d’émissions (ERPA).

Le Piredd Maï –Ndombe , qui s’inscrit dans la logique du Projet Intégré REDD+ de l’Ex-District des Plateaux, vise à : renforcer les capacités des services techniques déconcentrés ,renforcer les capacités des communautés locales et entités territoriales pour la gestion des Terroirs , appuyer la mise en œuvre des Plans de Développement Durable (PDD) et Plans Simples de Gestion (PSG),renforcer les chaînes de valeur des cultures pérennes, réaliser des Investissements structurants d'intérêt commun, supporter les populations les plus vulnérables(Populations Autochtones) et encourager la Planification familiale.

Selon le Coordonnateur du Programme d’Investissement pour la Forêt , Clément Vangu, le PIREDD Maï -Ndombe vise la réduction globale des émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de l’Ex-District du Maï-Ndombe par l’extension des investissements sectoriels et habilitants déjà en cours dans l’Ex-District des Plateaux sur financement du PGAPF dans le cadre du Programme d’Investissement pour la Foret (PIF).

Grâce au financement du Fonds d’Investissement pour le Climat (CIF) avec l’appui de la Banque Mondiale, les activités du PIREDD Plateaux réalisées par le Fonds Mondial pour la Nature (WWF RDC) comme Agence Locale d'Exécution de 2016 en juin 2018 ont été passées en revue par les membres du Comité de Pilotage le 13 juillet 2018.

Des résultats obtenus et présentés par le Chef de Projet Piredd Plateaux, Hicham Daoudi, on retient entre autres la structuration des 199 CLD identifiés dans 151 terroirs villageois, la formation des services techniques sur la gestion des feux, les Conventions signées avec 5 services techniques déconcentrés (Intérieur, Agriculture, Environnement, Développement rural et Foncier).

On remarque également l’entretien des 127,875 Km des routes, la signature d’une convention avec l’office des routes pour 77,28 m des ponts à construire, 18 m des ponts à réhabiliter et 2359 m des digues à recharger.

200 contrats des Paiements pour Services Environnementaux ont été signés pour 123 CLD appuyés avec 7283 ménages bénéficiaires et 5 fermiers ; 13271 ha des savanes ont été mis en défens et 3821 ha des savanes sont actuellement sous contrats de reboisement agroforestiers.

Il est à noter également la construction et la mise à disponibilité des 4 bâtiments modernes abritant les bureaux de base du PIREDD Plateaux à Yumbi, Mushie, Bolobo et Kwamouth.

Du côté de l’aspect Genre, 31% des femmes sont représentées dans les comités directeurs des 199 CLD.

Le lancement du Projet Intégré REDD+ Mai –Ndombe couplé à la 3 ième réunion du Comité Provincial de Pilotage Mixte du Piredd/Mai-Ndombe 1 & Mai-Ndombe 2 du Projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers «PGAPF» et du Programme de Réduction d’Emissions du Mai-Ndombe «PRE» a connu la présence des Experts du PIF à savoir l’Assistant Technique International Vincent Capdejelle,l’Expert en Passation des Marchés Angelo Bakavuidi, l’Expert en Communication Jolly Sassa Kiuka et l’Assistant Administratif et Opérateur de Saisie Jean Kapita Zaloso.

Ont pris également part, les membres de la délégation du consortium FRMi, WWC composée du Chef de Projet Intégré REDD+ Mai –Ndombe Phillipe Mortier, du chef de Projet Adjoint Albert Mpeti, du Prédisent du WWC RDC Jean Robert Buangoy, du président de WWC International Mike Korchinsky, du Directeur FRMI Bernard Cassagne et du Responsable PIREDD/FRMI Nicolas Bayol.

Le Piredd Plateaux a été représenté par le Chef de Projet Hicham Daoudi, le Chef de Projet Adjoint Christian Mbaya et le logicien Michel Kasombo .

Il est à noter que le COPIL Mai-Ndombe réuni les représentant des structures suivantes sous la Présidence du Gouverneur de la Province : Le Ministère de l’Environnement et Développement Durable représenté par la Coordination Nationale REDD (CNREDD) ;les Ministères Provinciaux (Environnement, Agriculture, Aménagement du Territoire, Affaires Foncières, Energie, Plan) ; les Conseils Agricoles Ruraux de Gestion (CARG/Bolobo,Inongo,Kiri,Kutu,Oshwe,Kwamouth,Mushie,Yumbi,Bolobo) ,la Société Civile Nationale et Provinciale (Groupe de Travail Climat REDD RENOVE), le Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes (RAPALEF) ,les délégués des Chefs Coutumiers ,le Point Focal Provincial REDD, les représentants de l’ERPD Mai-Ndombe, le WWF, le PIF, les Industriels de bois, les exploitants Artisanaux, la FEC, Novacel et ERA-WWC.